La Légion Celte

Forum du club éponyme de jeux de rôle et figurines de Morlaix
 
AccueilPortailCalendrierFAQMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deadlands noir

Aller en bas 
AuteurMessage
edgar pied leger
Edgar
Edgar
avatar

Messages : 2153
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 46
Localisation : t'aimerai bien le savoir hein!

MessageSujet: Deadlands noir   Lun 4 Déc - 16:24

Ok l'action se déroule dans les années 30 à la Nouvelle-Orléans.
Cela se passe donc 50 après le récipient et l'avènement des esprits.
Les états unis sont toujours séparés, il y a maintenant 4 nations: les USA, la CSA (la confédération), l'état mormon et la nation sioux.
Une paix relative règne sur le continent mais qui est toujours au prise avec les horreurs.
Les agences de l'union et de la confederation ont quasiment anéanti les hucksters qui sont devenus des grifters.
En perso spéciaux on peut jouer le grifter (un type qui invoque les esprits en s'adonnant à un vice) le voodoist, le savant fou, et peut-être aussi le béni, le martial artist et le syker.
On joue surtout des détectives mais pas que.
La plupart des gens sont fauchés.
J'expliquerai plus en live

_________________
"Un bataille  équitable c'est quoi? C'est à dix contre un avec une intense préparation d'artillerie. Si tu veux de la finesse demande à ces tapettes de Space Marines." dixit un lieutenant de la garde Impériale.
"Ah! l'odeur de l'ork brûlé au petit matin, putain que c'est bon!" Le même lieutenant après la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
edgar pied leger
Edgar
Edgar
avatar

Messages : 2153
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 46
Localisation : t'aimerai bien le savoir hein!

MessageSujet: Re: Deadlands noir   Dim 10 Déc - 10:36

Ce sera quoi le style de la campagne? 
Ambiance enquête et polar bien entendu, les joueurs seront déjà plus ou moins installé dans la Nouvelle Orléans (en terme de jeu savage world, ils seront aguerris)

Un concept de groupe?
A la base les persos se connaîtront et seront plus ou moins amis. (soit pour avoir travaillé dans le temps ensemble ou fréquentant le même bar par exemple) Cela peut être des amateurs de jazz faisant des bœufs régulièrement, des membres de la main noire ou d'un quelconque gang de crime organisé ou les associés d'une agence de détective privé. a déterminer pendant la création.

Une idée sur les archetypes jouables?
A peu près tout imaginables comme par exemple contrebandier/trafiquant d'alcool, détective privé, criminel (voleur, tueur, etc.), arnaqueur, avocat, boxeur, prêtre, dilettante, médecin, escort, amuseur public, vagabond, prêtre vaudou (arcane), écrivain, journaliste, savant fou(arcane), grifter (arcane), syker(arcane), élu(arcane), parapsychologue, flic, musicos et d'autres encore


C'est quoi les arcanes?
Ce sont les personnages ayant des pouvoirs comme l'élu et le prêtre vaudou qui tirent leurs pouvoirs de leurs croyances envers un Dieu, le grifter est un mage qui a plus ou moins vendu son âme aux esprits et qui doit s'adonner à un vice (alcool, cigarette, drogue, libertinage etc.) pour récupérer ses pouvoirs, le syker qui est un psionique qui tire sa puissance de son esprit mais qui est recherché par les autorités de la Confédération et de l'Union et le savant fou qui tire sa science et ses inventions des esprits.

Les personnages sont conscient des monstres et des esprits?
En parti, disons qu'ils savent que les esprits maléfiques et les monstruosités existent mais n'en n'ont en général pas vu un seul.

Il y a des limitations au niveau roleplay?
Presque pas, la seul étant que les personnages ont un code d'honneur qui leurs permets de lutter contre le véritable mal (j'entends les démons) Le personnage peut être par exemple un tueur de la main noire mais pour autant avoir un certain code (pas les femmes, pas les enfants ni de victimes inutiles) ou un flic véreux qui rallonge ses fins de mois en "protégeant" des commerçants ou en fermant les yeux sur certaines activités mais pas sur les crimes horribles et les meurtres (genre "ils s'en sont pris à la gamine monsieur Rinaldo, je laisserai pas passer"). En général un type assez complexe mais qui sait où est le véritable bien.


Où se passent l'action et quand?
A la Nouvelle-Orléans en 1935, c'est la plus grande ville des Confederate States of America (CSA) mais pas la capitale et les environs. mais après on pourra éventuellement bouger.

C'est quoi le monde déjà?
Celui de Deadlands 60 ans après, les USA actuel sont séparés en 4 pays: Les USA et la CSA datant de la sécession, le pays mormons (actuel Utah) et la Nations Sioux (à cheval entre les actuels Nébraska/Montana/Dakota, et Wyoming). La Californie est séparé en deux, le sud pour la CSA et le Nord pour l'USA et n'est qu'un gigantesque labyrinthe de rivière et de canyons depuis le grand tremblement de terre de 1863.

Si vous avez d'autres questions...

_________________
"Un bataille  équitable c'est quoi? C'est à dix contre un avec une intense préparation d'artillerie. Si tu veux de la finesse demande à ces tapettes de Space Marines." dixit un lieutenant de la garde Impériale.
"Ah! l'odeur de l'ork brûlé au petit matin, putain que c'est bon!" Le même lieutenant après la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
edgar pied leger
Edgar
Edgar
avatar

Messages : 2153
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 46
Localisation : t'aimerai bien le savoir hein!

MessageSujet: Re: Deadlands noir   Dim 14 Jan - 11:01

Nouvelle-Orléans 1935
La femme s’approcha de la porte de ce bar à la réputation sulfureuse d’un quartier français déjà bien malfamé. La femme faisait tâche dans cet univers qui sentait la gerbe, le tabac gris et l’alcool frelaté. Avec sa robe de bonne qualité et son porte-cigarette, elle n’était vraiment pas à sa place.
Le bar portait bien son nom : le « Dante’s Inferno » et sa devanture était absolument dégueulasse. Pour entrer, elle due enjamber le corps d’un homme dont elle fut incapable de déterminer s’il était mort ou simplement ivre mort. En tout cas il exhalait une odeur horrible de merde et de vomi qui lui fit avoir un haut-le-cœur.
Une fois dans le bar, elle prit un temps d’arrêt pour contempler la salle. Au fond, sur la scène un orchestre de jazz jouait une composition originale. La femme fut frappée par la beauté et la voix de la chanteuse, une superbe noire habillée dans une robe fuseau hors de prix pour un quartier comme celui-ci.
Le reste du bar était conforme à sa devanture mais malgré cela il était bondé, sans aucun doute du fait de la qualité de l’orchestre. Alors qu’elle avançait vers le bar en se glissant entre les tables tout en évitant de sentir les remugles de sa clientèle, elle cessa de se concentrer sur la chanteuse pour écouter le groupe en lui-même, le clarinettiste était excellent mais le pianiste était juste incroyable.
Un nouvel air commença par un solo d’harmonica assez enjoué mais un peu déplacée puis le clarinettiste repris cet air et montra l’étendue de son talent avant que le pianiste reprenne l’air avec maestria pour laisser la place à la chanteuse qui reprenait en un scat endiablé pour finalement être rejoint par tous les musiciens dans un air très nouvelle-orléans.
« T’es perdu ? » demanda la barmaid, une noire assez quelconque mais possédant un regard sembla lire l’âme de ses interlocuteurs.
Alors qu’elle allait répondre, un type cracha sa chique dans un seau au sol avant de s’envoyer une rasade d’une gnôle de contrebande.
« Non ! je cherche quelqu’un. répondit la femme.
-Et c’est qui, que tu cherches ? demanda la barmaid.
-Joey Stark, il parait que son bureau est ici.
-L’ai sur scène, c’est le type à l’harmonica. Buvez quelques choses ?
-Vous avez des cocktails ou du champagne ?
-Juste une gnôle de merde, une bière de merde et punch de merde.
-Alors un punch.
Au comptoir le type grommelait quelques mots que la femme ne comprit pas mais que la barmaid semblait avoir compris.
-Oui ta gnôle c’est de la merde Al ! c’est fini le temps où tu pouvais vendre ton tord-boyau aux corniauds du Nord, Dante est trop sympa de continuer à te la prendre. D’ailleurs fait ton travail et va jeter dehors les deux connards qui sont en train de gerber dans le coin.
Le type grommela de nouveau et se leva.
Un autre type était au comptoir et buvait une bière frappée presque gelée, il devait être défoncé car il semblait parler à une personne invisible d’expériences techniques, sans aucun doute un savant fou comme on en voit plus souvent dans des quartiers mieux famés.
-T’occupes pas de Snow, il est en train de réfléchir à haute voix. D’ailleurs le groupe a fini, ils vont arriver.
La femme se retourna et vit le pianiste arriver sur elle et lui faire un baise-main avant même qu’elle ne comprenne. Elle avait tendu la main sans s’en rendre compte.
-Bonsoir Madame, que me vaux l’honneur de votre visite dans mon humble établissement. Dit l’homme d’une voix envoutante.
Son regard était perçant, son sourire énigmatique et la femme se surprit à être sexuellement attirée par l’homme alors qu’elle ne le connaissait à peine.
-Ne vous inquiétez pas je fais cet effet à tout le monde sauf à ma chanteuse ! répondit-il avec une certaine aigreur.
La femme n’entendit pas la réplique de la chanteuse mais en devina le ton sarcastique.
-Je suis Dante Hellraiser, le patron de ce bar et un démon des enfers en vacances sur terre.
-Je suis Elizabeth Fitzpatrick-Collins et je voudrai voir monsieur Joey Stark. Une amie à moi me la conseillé.
Dante fit un geste de la main pour indiquer une table à la barmaid qui se dépêcha d’aller la débarrasser avant de se retourner vers la femme et d’indiquer l’homme à l’harmonica qui s’enfilait sa bière d’une traite.
- Joey ! dit-il d’une voix faible presqu’un murmure qui était sans aucun doute couvert par le bruit de la salle.
Pour autant le détective entendit et se retourna dans leur direction et se rapprocha d’eux.
-Que me veux-tu Dante?
-Voici Miss Fitzpatrick-Collins et veut te parler.
Dante indiqua la table et Joey Stark, le détective, emmena la femme pour y parler librement.

_________________
"Un bataille  équitable c'est quoi? C'est à dix contre un avec une intense préparation d'artillerie. Si tu veux de la finesse demande à ces tapettes de Space Marines." dixit un lieutenant de la garde Impériale.
"Ah! l'odeur de l'ork brûlé au petit matin, putain que c'est bon!" Le même lieutenant après la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
edgar pied leger
Edgar
Edgar
avatar

Messages : 2153
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 46
Localisation : t'aimerai bien le savoir hein!

MessageSujet: Re: Deadlands noir   Mar 23 Jan - 20:58

-Qu'est-ce qui me vais l'honneur de la visite de Madame Fitzpatrick? Demanda Stark.
-Vous savez qui je suis?
-votre mariage n'est pas passé inaperçu, toute la big easy en a parlé.
-C'est une amie qui m'a conseillé...
-Arrêtes ton char poulette! La femme sursauta devant tant de familiarité
-J'ai jamais bossé pour la haute sinon je crecherai pas dans cette turne pourrie. Alors arrête les bobards et crache la vérité.
-En vérité, si je suis venue c'est...
***
Plus tard, au petit jour, le bar s'était vidé et il ne restait que Dante, la Barmaid et les employés.
-Pourquoi tu les butes pas ces cons! Demanda la barmaid à Dante.
Tous levèrent un oeil sur elle, un regard amusé.
-Voyons Astrid c'est pas drôle. répondit Dante.
-Non mais sérieusement, si tu veux je peux...
-Non, ces cons, comme tu dis, sont mes amis.
Cette réplique arracha un rire général
-Alors pourquoi tu les gardes ici? insista Astrid Malefica.
-Je veux comprendre pourquoi mes pouvoirs ne marchent pas sur eux. Note que me taper un contrebandier dégueu ou un clarinettiste bourré ne rentre pas dans mes fantasmes qui sont nombreux, je le confesse. Bien qu'un plan à trois avec Stark et Jessica...
Dante regarda le clarinettiste qui descendait verre sur verre à côté.
-Sans rancune Pat hein?
-T'inquiètes, me taper un démon n'entre pas dans les miens. Même Astrid...Quoique...
La démone le fusilla du regard et lui jeta un sort de terreur en lui montrant son vrai visage mais le sort fut sans effet, une nouvelle fois.
-Tu as un magnifique sourire Astrid répondit le Grifter en avalant un shot de whisky.
-Tu vois...Tu devrais leurs demander pourquoi ils vivent ici alors qu'ils connaissent notre vrai nature.
-Ton bar est de première répondit Pat O Sullivan
-Un pianiste potable c'est dur à trouver! Ajouta Jessica La Blanche
-T'es le seul à prendre ma gnole. répondit Al Cotest.
-Tu finances mes recherches renchérit Jonathan Snow.
-Qu'est-ce que vous deviendriez sans nous? Des pauvres démons esseulés sans défense. Conclut Joey Stark.
Astrid sortit un couteau et le lança à quelques millimètres de la main de Stark.
-Veux-tu que je te rappelles que nous sommes immortels? répondit Astrid Malefica, soeur de Dante Hellraiser
-Ma pauvre Astrid, tu ne reconnaîtrais pas un sarcasme même si on te le présenterai. dit Dante en re-servant un verre à tout le monde.

_________________
"Un bataille  équitable c'est quoi? C'est à dix contre un avec une intense préparation d'artillerie. Si tu veux de la finesse demande à ces tapettes de Space Marines." dixit un lieutenant de la garde Impériale.
"Ah! l'odeur de l'ork brûlé au petit matin, putain que c'est bon!" Le même lieutenant après la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deadlands noir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deadlands noir
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» armée 1500pts elfes noir vs elfes sylvains
» Le Silure, Chevalier Noir
» Détachement Eldar Noir
» Un chef corsaire elfe noir ( tentative )
» Donjon Rat Noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Légion Celte :: Jeux :: Jeux de Rôle :: Deadlands-
Sauter vers: