La Légion Celte

Forum du club éponyme de jeux de rôle et figurines de Morlaix
 
AccueilPortailCalendrierFAQMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Personnages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thyamath
Caesar
avatar

Messages : 1045
Date d'inscription : 06/03/2012
Localisation : 1 - tête

MessageSujet: Personnages   Sam 28 Sep - 21:49

J'avais envie de poster mon historique, alors tant qu'à faire s'il y en a d'autre qui veulent faire de même... Si ça gêne qu'on me le dise, je supprimerais (ou que l'on supprime directement, selon qui cela gêne).

Écrit il y a quelques temps maintenant, je l'ai toutefois très légèrement retouché (surtout, si ce n'est pas que, pour les fautes de français).

Je dois tout de même préciser qu'il y a un peu de spoil dans ce descriptif, donc si vous souhaitez découvrir les choses durant la partie, ne lisez pas. Wink

Alexis Nogardi


Père : (mafieux 9) Emilio. Baron de la pègre, Forcément assez secret, grand brun au regard insondable, toujours bien habillé. Espérait qu'Alexis, « l’aîné » et le plus intelligent reprendrait l'affaire, ce qui paraît, pour l'instant assez compromis. En dehors de ses aspiration envers la descendance, met une véritable barrière entre la vie professionnelle et la vie privée, à la fois par respect envers sa femme et par simple logique défensive.
Mère : (flic 6) Léonore. Inspecteur de police. Souvent absente pour le travail. Femme aux cheveux aussi roux qu'un rayon de soleil couchant, et aussi vif que sa personnalité. Étant donné son époux, se fait un devoir de séparer vie privée et vie professionnelle.

La mère est au courant des activités du père mais déclare devoir le coincer officiellement, avec des preuves. Il le lui a avoué la veille de leur mariage, pour qu'elle puisse faire son choix en toute connaissance de cause. Elle a accepté de tenter l'aventure. Les engueulades amicales abondent dans le couple
driing
-allo, chérie ! Je vais rentrer un peu tard ce soir...
-Rahh ! Tu vas encore me faire faire des journées de soixante-douze heures ! ><
-Ha ben évidemment Si t'étais pas une flic honnête …
-Ah bravo ! Ça va être de ma faute en plus !
-Avoue que si tu acceptais les pots de vin qu'on te propose, tout le monde s'en porterais beaucoup mieux, et tu monterais plus vite en grade en plus …


Mais au fond ils s'adorent et se font même de petit cadeaux : un témoins clef oublié à noël, un transport d'arme facile à intercepter pour la saint Valentin …
Les deux prêchant tout de même un peu pour leur paroisse, Alex a refusé de s'engager dans une carrière policière ou mafieuse... pour l'instant. Il tâche donc de se tenir assez loin de ce genre d'affaire, les traitant à la volée quand il n'a pas le choix.

Frère jumeau : (mercenaire) Sonny. Probablement destiné à reprendre le flambeau, il se fait actuellement des contact en servant de porte flingue ou de tueur à gage, vendant ses services au plus offrant, sauf si cela va trop à l'encontre des intérêts de la Famille. Déteste son frère parce que le père lui fait toujours des avances, à peine voilées, pour prendre sa place dans la famille, puis sa succession.
Sœur jumelle : (militaire) Atalane. Ayant eu à peu près la même position vis à vis de la guerre d'influence que se livraient leurs parents, Alexis et sa sœur ont entretenu d'assez bonne relation, quoique assez distante. Elle à fini par pencher pour un bord assez officiel, celui de l'armé.
Petite sœur : Azaléa. Extrêmement intelligente, sa petite sœur âgée de 12 ans fréquente elle aussi une école de magie, mais semble plutôt se diriger vers une carrière d'illusionniste, et à déjà pris contact avec le cercle de la poésie pour la suite de son cursus. Étant donné qu'elle a perdu la vue alors qu'elle avait six ans, certains de ses professeurs sont assez dubitatifs, mais après tout, Beethoven était sourd à la fin de sa vie… Lorsqu'elle perdit la vue, elle failli perdre le goût de vivre, et c'est Alexis qui le lui redonna, lui enseignant ce qu'il savait de la magie, notamment la vision Astrale, permettant à sa petite sœur de retrouver une forme de vue, quoique limitée. Elle se promit alors de devenir « comme son frère ». Ses objectifs changèrent un peu avec le temps, puisqu'elle souhaite maintenant faire voir au monde la beauté qu'elle ne peut plus voir.


Éternel passionné de technologie, Alexis, commençant à développer des talents mystiques, fut approché par le cercle du Capricorne. Son potentiel relativement au dessus de la moyenne et ses appuis parentaux conséquents, en firent quelqu'un d'assez peu apprécié de ses camarades. Il se lia toutefois avec Lysias ..........., fils de la PDG de la principale firme technologique d'Amazonia, plus âgé que lui de deux ans. Ensemble ils se passionnèrent pour un sujet : fondre le vivant et la machine, sans perdre ni force vitale, ni contact avec la réalité.
Alors qu'il allait chez son ami, il rencontra sa jeune sœur, de trois ans sa cadette, qui sortait de chez lui précipitamment (bien qu'il ne le sache pas encore à ce moment là). Au vu de la détresse de la jeune fille, il lui proposa son aide et insista même. Elle fini par accepter qu'il l'héberge (en tout bien tout honneur à ce moment précis de l'histoire). Il appris qu'elle avait fui sa mère qui voulait faire d'elle une véritable amazone, qu'elle avait cherché l'asile chez son frère qui le lui avait refusé, ne voulant pas attirer sur lui les foudres de sa mère. Il avait même voulu la livrer mais elle s'était enfuie avant. Alexis, qui comprenait parfaitement que l'on ne souhaite pas suivre la voie de ses parents, se débrouilla pour offrir un toit à la demoiselle, et mentit à son frère sur ce qu'il savait d'elle Le temps fit le reste et le rapprocha de la jeune Eurydice.

Bien loin du regard des professeurs, les expériences de Lysias et d'Alex se poursuivaient malgré leurs secrets l'un pour l'autre. Bientôt ils mirent au point un rituel qu'ils espéraient révolutionner la théorie des Fluides. Alex s'était construit une main cybernétique (assez primitive, mais tout à fait fonctionnelle) et Lysias la lui avait posée. Le but était donc d'y rétablir la circulation fluidique. Ce fût un échec lamentable : non seulement la circulation n'était pas vraiment rétablie, mais la chair avait en partie repoussé et envahi la fine mécanique de la main. Le désastre ne s'arrêta pas là. Les professeurs en étant avertis, des mesures punitives furent prises. Lysias étant l'aîné, on estima qu'il était responsable de la catastrophe et il fut renvoyé. On s’aperçut que l'altération fluidique avait des conséquences beaucoup plus grandes que prévu, le corps d'Alexis se mettant à changer de manière fort inattendu : la nuit tombée il se changeait un fille, retrouvant son apparence normale à l'aube. Enfin, Eurydice, inquiète, passant une grande partie de son temps au chevet du « blessé », son frère finit évidemment par tomber sur elle. La colère qu'il ressentait d'avoir été viré, déjà allié au ressentiment d'être le seul à faire l'objet de ces mesures, commença à se muer en haine à l'égard de son ancien camarade. Alexis ne le revit pas pendant plus d'un an.

Durant son séjour à l'hôpital, on vérifia que les modifications apportées à son corps n'étaient pas dangereuse physiquement, mais on ne répara pas ses erreurs quand ce n'était pas absolument nécessaire, d'une part parce que cela pouvait se révéler plus dangereux que bénéfique, d'autre part parce que cela devait lui remémorer constamment le danger pris lors de pratiques magiques non convenablement préparées. Toutefois Faust Loew, professeur de théorie de l'invocation, pris contact avec lui, à la fois pour l'aider et le surveiller, tant sur le plan physique que psychique. Il devait veiller à ce que l'élève ne reprenne pas ce genre de risque, et vérifier qu'il supportait bien sa nouvelle « condition ». Par extension, il devint une sorte de confident et de mentor.

Un an plus tard, Penthésilée .................. (la mère de Lysias) sur le point de mourir, promis à son fils de lui accorder la régence de l'entreprise s'il arrivait à ramener Eurydice sur Amazonia pour qu'elle suive la formation (et l'embrigadement) des amazones. Celui-ci se rendit donc sur Terre en compagnie (pas à la tête, officiellement, sa mère n'aurait pas mis de troupes sous les ordres d'un mâle) de quelques séides. Au terme d'une lutte acharnée au cours de laquelle la majorité du quartier partit en fumée, Alex fut enchaîné pour être exécuté, mais Eurydice promit à son frère de venir sans résister et de ne pas quitter le camps d’entraînement s'il lui laissait la vie sauve. Il accepta si le prisonnier jurait les laisser en paix. Il jura, à regrets, de la laisser achever sa formation.

Sa vie se poursuivit, lui rongeant son frein en attendant le jour où il retrouverait sa bien aimée. Mais un jour, il reçut un message, qu'Eurydice avait réussit à lui faire envoyer par sa suivante qui lui était restée fidèle. Son frère comptait la faire intégralement cybernétiser contre sa volonté. Sans doute espérait-il ainsi rompre tout lien affectif qu'elle pouvait entretenir et la rendre plus manipulable. Alexis fit son sac et, malgré Faust essayant de le dissuader, pris le premier vaisseau  le rapprochant d'Amazonia. Une fois sur place il prit le parti de s'infiltrer de nuit dans les locaux de la megacorp, invoquant pour ce faire une (omni)puissante entité de chaos, Ytilauk, afin de détourner l'attention. Comme il se doit, la chance aidant, l'entité trouva moyen de se libérer de l'emprise de l'invocateur, acceptant d'aider, mais à sa manière, avant de disparaître dans un éclat de rire pour aller, « distraire » les gardes. Ce fut un véritable carnage, les employées, comme prises de folies, volaient par dizaines par les fenêtre de l'immeuble, s’entre-tuaient ou détruisaient tout sur leur passage ; Des brumes mortelles envahissaient les couloirs, les murs semblaient se mouvoir formant un véritable labyrinthe, dont l'éclairage était on ne peut plus aléatoire.

Malgré toutes ces embûches, l'aîné de la famille Nogardi trouva son chemin jusqu'à l'étage où devait se trouver le bloc opératoire. Mais bien sûr, son vieil ami l'y attendais. Un combat épique s'engagea, opposant ces deux jeunes mages à la formation incomplète, le plus âgés des deux étant accompagné d'un bataillon d'hommes d'armes que son père avait formé en secret dans l'attente du moment où les mâles auraient enfin l'occasion de reprendre la tête de compagnie, fut-ce dans l'ombre. Bien sûr, M. …....... était à la tête de ses guerriers. Malgré cette opposition, notre jeune héros réussit à vaincre, esquivant une flèche magique qui atteignit le père, le projetant à travers la baie vitrée jusqu'au bas de l'immeuble. Profitant de l'instant de flottement que cela provoqua, Alexis projeta Lysias à sa suite. À bout de force, il se précipita vers le bloc à travers l'enchevêtrement de couloir et arriva à temps pour voir sa belle s'éveiller dans son nouveau corps. Il essaya de la convaincre de l'accompagner, qu'elle pouvait encore échapper à ce destin, qu'il pouvait certainement lui rendre un corps normal... Le raisonnement froid et mécanique dont elle faisait maintenant preuve la poussa à refuser. Malgré tout elle ne le fit pas exécuter. Un minuscule souvenir de leur amour peut-être. Elle le fit renvoyer sur terre, désespéré. Il se promit de tout faire pour la récupérer, et s'il devait la vaincre sur son terrain pour ce faire, il le ferait. Il acheva sa formation et chercha un travail qui lui permette d'observer quelques temps les mégacorporations de l'intérieur (tout en lui permettant de poursuivre ses recherches), afin de former la sienne sous peu.

Il ne le savait pas encore, mais son ennemi vivait toujours, et la mort de son père ajouté à cette semi défaite dans laquelle il avait perdu la moitié de corps ne ferait qu'attiser sa haine.
(ennemi business 8 )


Description : Homme de grande taille aux (très) longs cheveux noirs tressés. Généralement vêtu d'un costume noir chic et discret, taillé assez large afin de lui permettre à la fois de bouger et de changer, le plus souvent accompagné d'une grande cape à épaulette supportée par une charpente assez fine (l'idée d'origine était basée sur Shiva Garland de Devil Devil, en moins martial (avec donc moins d'épaulette et moins de muscle), peut-être teinté d'un peu d'Artemis Fowl). Sur ses traits fins et que l'on pourrait objectivement qualifier d'un incroyable beauté (oui, objectivement), plane un sourire froid et calculateur, appuyé par un regard profond dans lequel brillent les flammes de l'intelligence et de l'ambition. Ses mains sont toujours gantées afin de dissimuler sa main droite (il est gaucher) victime de ses expériences. Dans les faits il n'est pas tout à fait aussi froid qu'il veut le laisser paraître, et s'il est pour le moins intéressé, il trouve généralement le moyen de se retrouver du côté des "bons" en expliquant (parfois seulement à lui même) pourquoi c'est le côté qui lui est le plus bénéfique. Il est par contre quelques peu orgueilleux. Sans être imbu de sa personne, il a toutefois tendance à avoir trop confiance en ses capacités.

_________________
Je ne connais pas la moitié d'entre vous à moitié autant que je le voudrais, et j'aime moins de la moitié d'entre vous à moitié autant que vous le méritez.
Revenir en haut Aller en bas
http://thyamath.com
 
Personnages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui a des noms pour ses personnages ?
» petite question : comment créer ses propres personnages?? [résolu]
» Personnages spéciaux
» Thèmes des personnages
» Nom occidental des personnages de Touhou?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Légion Celte :: Jeux :: Jeux de Rôle :: Fuzion :: Silent Hope-
Sauter vers: