La Légion Celte
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-11%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable – HP Pavilion Gaming – 17,3″ RTX 3050 (via ODR ...
824 € 927 €
Voir le deal

Les maisons marchandes d'Absolom

2 participants

Aller en bas

Les maisons marchandes d'Absolom Empty Les maisons marchandes d'Absolom

Message  edgar pied leger Sam 9 Oct - 9:26

Les maisons marchandes d'Absolom:
Elles sont innombrables dans le quartier marchand et de la monnaie, certaines ne gèrent que quelques échoppes, d'autres sont de véritables petits empires commerciaux.
Parmi les plus puissantes on compte les maisons Karitos, Al Wadi et Montalban chacunes ayant un lien plus ou moins fort avec une organisation mondiale.

  • La Maison KARITOS: Les maisons marchandes d'Absolom Karito10
    Dirigé par Kristos KARITOS, la famille est native d’Absolom et bien que Kristos raconte à qui veut l’entendre qu’il s’est fait tous seul, elle était déjà bien établie dans la ville.
    C’est un marchand à la mentalité rare car il ne revient jamais sur un deal et peut même perdre de l’argent pour d’authentique œuvres de charité.
    Il jouit d’ailleurs d’une excellente réputation et dispose de contact dans la plupart des villes de la mer intérieure. Spécialement avec le Qadira, le Taldor et l’Andor mais il connait aussi bon nombre de personnes sur la côte dorée.
    Il est connu pour sa lutte contre l’esclavage et ses nombreux dons envers Sarenrae. C'est également un soutien important de la société des éclaireurs.


  • La Maison AL WADI: Les maisons marchandes d'Absolom Nofret10
    Famille marchande originaire d’OSIRION, elle est dirigée par Nofretari AL WADI (Demi-elfe), veuve de Khalid AL WADI.
    Ses rivaux pensaient qu’elle serait plus facile à gérer. Grave erreur.
    Toujours accompagnée de Nephtys son fidèle serviteur et garde du corps, elle dirige d’une main de fer dans un gant de velours, les affaires de la famille.
    La famille est plus spécialisée dans le marché des épices rares et surtout des objets magiques et antiques grâce à ses connexions avec Sothis et dit-on le pharaon Khemet III.
    Suite à l’assassinat de son mari aimée par des hommes de Montalban, elle voue une haine mortelle envers Tyburce MONTALBAN, le chef de famille.
    Nofretari AL WADI a fondée sa propre guilde marchande, la corporation HORUS et tente de regrouper par tous les moyens les guildes marchandes en lien avec l’Osirion et les nations de la côte dorée. L'une de ses premières acquisitions il y a près de 10 ans étant la maison Gonsalves.


  • La maison MONTALBAN Les maisons marchandes d'Absolom Montal10
    Originaire du CHELIAX, cette maison est dirigée par Tyburce MONTALBAN depuis le meurtre d’Hector MONTALBAN par des mantes rouges à la solde de Khalid AL WADI. (Suite à une insulte d’Hector envers Nofretari)
    Tyburce s’est vengé en faisant assassiner Khalid par ses hommes et en faisant savoir que c’était lui. Le chef de famille est un homme dur et rigide qui dirige ses commerces de façon presque militaire. La famille est spécialisé dans le transport et l’alchimie.
    La flotte de navire MONTALBAN est l’une des plus importantes d’ABSOLOM bien que l’essentiel de son commerce va ou vienne du CHELIAX.
    On le dit toujours accompagné de Maglath son diable serviteur, mais quand il sort il est toujours protégé par 4 chevaliers infernaux.
    La famille Montalban est associée au Consortium ASPIC (ennemi juré de la société des éclaireurs), Tyburce MONTALBAN dispose dit-on du rang Argent au sein de la guilde.


  • La maison Gonsalves: Les maisons marchandes d'Absolom Gonsal10
    Ami d’enfance de Kristos Karitos, Felipe de GONZALVES était avant tout un aventurier et un explorateur s'ayant fait une renommée en explorant des ruines Osirienne et la jungle du Mwangi.
    De ses aventures, il a ramené des contacts bien placés parmi les Ekujae et de la cour du pharaon Khemet III, de nombreuses reliques et un grippli comme animal domestique!
    Revenu à Absolom, il a ouvert sa propre maisonnée de commerce bien décidé à fructifier ses contacts et vendre les nombreuses reliques qu'il avait ramené. Il a profité pour se rapprocher de la jeune veuve Nofretari, lorsque celle-ci l'a contacté pour rejoindre la corporation HORUS. Il refusa, voulant rester libre mais comme il était séduisant, entreprenant et surtout téméraire, il continua à la fréquenter quelques temps mais les demandes de la belle osirienne était trop déraisonnables à son goût.
    Ses affaires le mirent en concurrence avec la maison MONTALBAN et les problèmes s'accrurent jusqu’à ce qu’il soit victime de plusieurs tentatives d’assassinat par des hommes de MONTALBAN. Felipe, étant du genre rancunier, commença sa petite guerre contre les intérêts de MONTALBAN et grâce à ses contacts, et ses talents de stratège et de combattants s’en sortait pas mal.
    Néanmoins il fut obligé de s’allier avec AL WADI pour préserver ses deux navires de commerces aussi dû-t-il partager certains de ses contacts.
    A peine quelques heures après ce partage, une grande attaque des hommes de MONTALBAN contre son entrepôt eu lieue et dans le même temps des assassins de la Mante Rouges l’attaquèrent et le tuèrent.
    La même nuit l’intégralité de la maison Gonsalves fut anéanti à l’exception du grippli qui réussit à se sauver avec la jeune "fille" de Félipe une voleuse du nom de Prune dit "la souris". (une voleuse à la tire qu'il avait pris sous son aile lorsqu'elle essaya de lui tirer sa bourse)


  • La Maison Petitpied: Les maisons marchandes d'Absolom Kfc10
    Maison Halfeline amie de Kristos, spécialisée dans l'alimentation et la restauration. Elle possède un réseau de taverne rapide (un concept qu'ils ont inventés) appelé Poulet Roti Halfelin mais que l'on reconnait à son logo HFC en or avec la tête de son fondateur. La maison est dirigée par Gédéon Petitpied, un jovial grand-père d'environ 100ans et serait dit-on en cheville avec le réseau campanule (le réseau antiesclavagiste halfelin) mais bon! tout halfelin est dit-on en cheville avec le réseau campanule. Son réseau de taverne se trouve dans des villes de l'Avistan notamment Andor et le Taldor. Même si à Absolom, grâce à un système de franchise qu'il a développé, il possède trois tavernes et deux épiceries (deux des établissements sont en franchise et "appartiennent" à un halfelin "indépendant" qui reverse une part des bénéfices à Gidéon pour utiliser son enseigne.


  • La Maison Harper & Gallen: Les maisons marchandes d'Absolom Harper10 Les maisons marchandes d'Absolom Gallen10
    Maison créée par deux amis inventeurs Logan Harper (humain) et Gallen Eldrad (elfe). Ils se sont spécialisés dans les inventions à base de machineries, armes à feu et navires volants. Ils sont également des alchimistes de talents et des joailliers renommés. Le produit phare est l'horodateur portable à mécanisme rotatif automatique miniaturisé. 2 montures possibles en bracelet et à gousset pour la modique somme de 150po (existe aussi en version or et argent)
    Seuls les riches nobles et marchands de la ville peuvent se permettre d'acheter les artéfacts qu'ils créent.


  • La maison Kolovic: Les maisons marchandes d'Absolom Kolovi10
    Maison dirigée par Anton Kolovic, un demi-orc au tempérament de feu originaire des royaumes fluviaux qui s'est spécialisé dans l'import/export avec le nord de l'Avistan et est affilié avec le consortium ASPIC et donc la maison MONTALBAN. Depuis quelques temps, des frictions ont lieues avec la maison KARITOS sur le contrôle du marché de la Sellen. Plusieurs affrontements ont opposés des navires de KARITOS avec ceux de KOLOVIC mais sans gravité (quelques rixes entre marins sur les quais.) mais Kolovic a récemment engagé le capitaine Vigdug Barbe-rouge un célèbre pirate orc à la réputation sulfureuse ainsi que son navire le "Gross Frakass" et son équipage pour "protéger" selon lui ses navires. Les maisons marchandes d'Absolom Vudrug10

_________________
"Un bataille  équitable c'est quoi? C'est à dix contre un avec une intense préparation d'artillerie. Si tu veux de la finesse demande à ces tapettes de Space Marines." dixit un lieutenant de la garde Impériale.
"Ah! l'odeur de l'ork brûlé au petit matin, putain que c'est bon!" Le même lieutenant après la bataille.
edgar pied leger
edgar pied leger
Maître cinquante
Maître cinquante

Messages : 2737
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 49
Localisation : t'aimerai bien le savoir hein!

Revenir en haut Aller en bas

Les maisons marchandes d'Absolom Empty Les maisons nobles d'ABSOLOM

Message  edgar pied leger Mar 12 Oct - 17:07

Il y a des centaines de maisons nobles dans Absolom mais en voici quelques unes "notables"

La maison WYSARYS: maison noble Elfe ALIJAE originaire du mwangi, dirigée par Dame Jandar JOLANA. Cette maison dispose d’une excellente école d’escrime et forme certains des meilleurs spadassins de la ville. Son blason est une colombe blanche sur un ciel azur.

La maison PLATEFORGE: Maison noble naine d’importance mineure au sein de la ville mais incontournable dans la communauté naine. Elle est dirigé par le Thane Thamaek Gurnisson, un inventeur fou pour certain, un génie pour d'autre, la maison bénéficie d'une technologie peu commune à Absolom. Elle porte fièrement son blason noir avec une tête de nain casqué rouge.

La maison CANTRILL: Maison noble humaine dirigée par Dame Brune CANTRILL. Elle dispose d’une grande influence dans la communauté de la ville malgré sa petite taille. Souvent appelé pour servir d’intermédiaire dans les conflits entre maisons nobles et marchandes. Son blason est un Hibou grand duc en or sur un fond vert.
La maison MOORE: Maison noble humaine dirigée par le Baron-Amiral Rudiger MOORE. C’est une maison quasiment maritime, disposant d’une flotte de navire de guerre respectable qui assure la sécurité sur la mer intérieure pour les marchands qui peuvent payer. La maison MOORE est actuellement en pourparler avec la Maison AL WADI pour sécuriser les routes de ses navires. Son blason est un navire noir sur fond bleu et blanc.

La maison EDGERTON: Maison noble demi-elfe, dirigé par le Comte Rupert EDGERTON, elle profite à plein de sa double ascendance. Elle a en effet de très fort lien avec le Kyonin et avec l’Andor. Nombres de ses membres font parti de la société des éclaireurs, D’autres sont au sein des Aigles Chevaliers Andorans, ou des faucons d’Aciers ou encore des corsaires gris pour la partie Andorane. On dit que les Elfes sont également bien placé du côté du Kyonin. Son emblème est un aigle d’or portant des fleurs dans ses serres sur fond noir. Fière de ses nobles opinions Andorane, la maison Edgerton est en rivalité avec la maison Montalban et quelques unes des maisons nobles du Chéliax comme les Grey, les Thaler et les Rancide.


_________________
"Un bataille  équitable c'est quoi? C'est à dix contre un avec une intense préparation d'artillerie. Si tu veux de la finesse demande à ces tapettes de Space Marines." dixit un lieutenant de la garde Impériale.
"Ah! l'odeur de l'ork brûlé au petit matin, putain que c'est bon!" Le même lieutenant après la bataille.
edgar pied leger
edgar pied leger
Maître cinquante
Maître cinquante

Messages : 2737
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 49
Localisation : t'aimerai bien le savoir hein!

Revenir en haut Aller en bas

Les maisons marchandes d'Absolom Empty Le background des persos

Message  edgar pied leger Ven 15 Oct - 9:14

Gurvan est membre d’une petite maison noble Elfe d’Absolom La maison GreyFeather dirigée par Dame Edéa Fendella. Maison créée par le Griffon Greyfeather selon la légende et ami de Fendella. Son emblème est évidemment un griffon gris en train de voler dans un ciel bleu.

Gueute est un membre imminent d’une troupe d’amuseurs publiques « La troupe du grand Mancini » dirigé par un Gnome Barde du Nom d’Aldo Mancini.

Masa NOBUKATA est le fils(fille) de Toshiro NOBUKATA champion de la déesse DAÏKITSU la dame des renards et déesse principale de Tian XIA et de Ishiko MARU prêtresse de DAÏKITSU et ainé d'une fratrie de 4 enfants.
Iel a passé une enfance dorée parmi la haute société et a suivi les meilleurs enseignements aussi bien culturel que martial. En tant qu'ainé de la famille iel a été élevé pour devenir un champion de Daïkitsu et remplacer à termes son père mais malheureusement la vocation ne lui vint pas et iel ne fut pas choisi par la déesse pour devenir un nouvel élu.
Pour ne pas faire honte à sa famille, iel fit croire à sa mort et décida de suivre un vieux ronin du nom de Mizuno Katasuke pour combattre à travers le monde. Celui-ci lui enseigna ses préceptes de samouraï. Le vieil homme semblait également vénéré une entité élémentaire Lyssianassa la déesse élémentaire de l'eau.
Leurs aventures les emmenèrent loin du Tian XIA et c'est ainsi qu'ils se retrouvèrent en Absolom. Quelques temps après leurs arrivée Mizuno mourut dans un combat, avant de mourir il lui légua son arme relique SURAISU (voulant dire l'eau qui tranche) ainsi que son armure MIZUKABE (mur d'eau). cette dernière semblant toujours humide comme si elle était en permanence trempée et les écailles semblant iridescent.
Depuis iel vend ses services aux plus offrants mais respectant également un certain code de moralité. Iel est également un duelliste reconnut que les nobles et les marchands recrutent lors de duels d'honneurs (la plupart du temps au premier sang)
Dernièrement il a pas mal travaillé avec Kristos KARITOS comme garde du corps.

Romain est membre d’une petite maison marchande halfeline dirigée par Amber Pruddifoot. Cette maison est spécialisé dans les petits objets magiques et la fabrication de tels objets.

Yo travaille depuis plusieurs années maintenant pour Kristos Karitos comme conseiller et Capitaine à l’occasion. Il a perdu son navire suite à un affrontement avec le Gross Frakass le navire de Vigdug Barbe-Rouge.

Prune dit "la souris"
" Non mais si j'en ai plus besoin que toi, c'est pas du vol!"
Je suis née et j'ai grandie dans les rues d'Absalom avec ma mère d'abord, qui  ne cessait de me répéter que papa viendrait nous chercher. En attendant, je passais mon temps à courir avec les gamins du quartier. Et puis quand j'ai eu six ans, maman est morte, emportée par la fièvre, et je me suis retrouvée sous l'aile de Mamia Bruck, la vieille naine qui s'occupait des orphelins et des misérables du quartier. Elle m'a appris à lire et soigner les plaies, le reste j'ai commencé à l'apprendre dans les rues. Et alors? faut bien se débrouiller pour supporter la misère, pas vrai!
Et puis quand j'ai eu douze ans, papa est revenu, avec un grippli sous le bras. Et là, j'ai connu la belle vie, le ventre plein, un vrai lit tous les soirs! Ça et le reste aussi, moins marrant. Les précepteurs, les bonnes manières, les robes! Un peu d'escrime aussi, ça ça m'a plus.
Papa et moi, on s’entendait pas vraiment bien, je lui en voulait de pas être rentré pour sauver maman. Mais quand j'ai eu 16 ans, il m'a offert ma dague, Surin je l'ai baptisé. Et puis juste après ça, la mante rouge l'a tué...
Le grippli et moi, on a réussi à leur échapper, je sais même pas comment. Depuis, j'ai repris mes habitudes, et je me suis fait un petit nom dans la rue et je suis rentrée dans "les larmes" le gang d'une copine demi-elfe Johana Reina on est basé dans les flaques mais on a de l'ambition. Mais le chemin est long et le gang des "Rats" dirigé par Innocenzo Bonazzi dit le Gentil n'arrête pas de nous faire chier.

_________________
"Un bataille  équitable c'est quoi? C'est à dix contre un avec une intense préparation d'artillerie. Si tu veux de la finesse demande à ces tapettes de Space Marines." dixit un lieutenant de la garde Impériale.
"Ah! l'odeur de l'ork brûlé au petit matin, putain que c'est bon!" Le même lieutenant après la bataille.
edgar pied leger
edgar pied leger
Maître cinquante
Maître cinquante

Messages : 2737
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 49
Localisation : t'aimerai bien le savoir hein!

Revenir en haut Aller en bas

Les maisons marchandes d'Absolom Empty Re: Les maisons marchandes d'Absolom

Message  gueute Dim 17 Oct - 13:59

Des brides d’un lointain passé me reviennent parfois... une cage, la peur, un bateau, la faim, la soif… surtout la soif…

Mon premier souvenir est le contact d’un carrelage froid sous mon corps endolori par un trop long voyage, une lumière éblouissante,
et des sons étrangers à mes oreilles… « que lindo… oun grippli vous dites... » Une fois mes yeux accoutumés à la luminosité ambiante,
je pus voir ces géants à la peau sèche qui m’observaient avec curiosité.
Pris de panique, je fis ce que je savais faire le mieux, sauter. L’assemblée surprise recula d’un pas, puis levant les yeux me retrouvèrent accroché au lustre.
L’un des géants s’approcha et m’avisa d’un regard bienveillant, je ne comprenais pas les mots sortant de sa bouche poilue,
mais je décelais une bienveillance dans le ton de sa voie.
« Miguel, agua ! » Un petit homme rondouillard entra dans la pièce avec une jarre de terre cuite sous le bras et la posa au pied de l’homme à la voie douce qui l’ouvrit.
Je reconnue aussitôt le doux clapotis d’une eau claire, malgré mes craintes, je me laissais tombé du lustre, puis avançant doucement en scrutant les moindres gestes des géants alentour, je me glissais dans la jarre. L’homme me sourit et referma doucement la jarre.

Considéré comme un animal de compagnie, on me laissait jouer avec Eduardo, le fils de Miguel, et Prune, la fille de Felipe.
J’appris rapidement en imitant les enfants les us et coutumes de la maison, mais malgré ma compréhension grandissante de la langue,
son articulation me restait inaccessible.
Particulièrement intéressé par les cours d’escrime dispensé à la jeune fille, j’imitais le professeur armé d’un bâton depuis ma cage,
cessant l’entraînement immédiatement dés que des regards se posait sur moi. Prune n’était pas dupe de mon double jeu, mais elle n’en toucha mot à personne.

Attraction principale de la villa Gonzalves pendant un temps, j’étais le centre de toutes les attentions. Felipe m’exposant à ses convives à la moindre occasion. Puis l’intérêt pour ma personne s’effrita, et je devins le tueur de moustique officiel de la maison Gonzalves lors des chaudes soirées d’été.
Ce rôle me convenait parfaitement, me laissant entière liberté la journée pour perfectionner mon art de l’escrime, et le soir j’engrangeais tout le vocabulaire, la grammaire, les expressions possibles auprès de Felipe et ses convives… et accessoirement, manger quelques délicieux insectes !

Tout changea lors du bal annuel de la villa Gonzalves, comme à son habitude, Felipe me tenais en laisse au bout d’une chaînette en argent.
M’appliquant à garder un regard vide pour donner le change, un invité retins mon attention. Quelque chose dans son comportement clochait.
Alors que Felipe discutait et riait bruyamment avec  un groupe d’elfe, le demi-orque sorti une dague et s’avança brusquement.
Par réflexe, ou par affection… ma langue claqua, désarmant le fourbe et me saisissant de l’arme lança :
« Rend toi, Misérable pourceau conçu à tâtons dans un hôtel borgne ! Avise-toi d'effleurer mon père et tu pourras chanter pour le pape ! »
Un silence s’imposa au sein de l’assemblée, puis les hommes de Felipe intervinrent pour immobiliser l’agent des Montalban.
L’incident dissipé, Felipe posa un regard sur ma personne.
« Alors comme ça tu parles, tu as du en entendre des conversations depuis que tu es à mes cotés... » Le ton de cette phrase me laissa perplexe,
je déglutis.
« Tu es fidèle à la maison Gonzalves, et pour ça je te suis reconnaissant grippli… Grippli, non ça ne va pas… »
Se tournant vers l’assemblé, Felipé prie la parole d’un voie puissante :
« Mes amis, l’attentat qui vient de survenir sur ma personne dans ma propre maison ne restera pas impuni, soyez-en assuré…
Mais du fumier peut naître une fleur, je vous présente ce soir mon sauveur, Salvador de la maison Gonzalves ! »
Alors que les convives acclamés comme il se doit le grippli, Felipe me glissa à l’oreille qu’il faudrait par contre penser à m’habiller maintenant...
On m’attribua le soir même une chambre, et je trouvais le lendemain matin des vêtement de très belle facture sur une chaise à coté de ma porte.

Ma première action en tant que Salvador de la Villa Gonzalves fut de me présenter aux cuisines et de demander un plat d’empanadas de quezo !
Le ventre plein, et me léchant encore les doigts, je me joignis ensuite au cours d’escrime. Je demandais au Maestro de bien vouloir m’apprendre les bases, après quelques passes avec une épée de bois, il m’enjoingnit à prendre de suite un fleuret et de voir ce dont j’étais capable.
Cela faisait bien 30 minutes que Prune et Eduardo avait cessé l’entraînement pour regarder le combat. Mes folles acrobaties  me permettant d’esquiver
nombre des attaques du Maestro, et sa technique nombre des miennes, à bout de souffles il finit par m’attraper par la patte alors que je tentais une virevolte au dessus de lui.
Me projetant sans ménagement au sol, je me retrouvais avec la pointe de sa lame sous la gorge.
Essoufflé, d’une voie haletante le maestrao souffla :
« Tu yé talentueux Salvador, mais yeu marque le point ! »
Son sourire s’effaça quand son regard se portait sur son entrejambe que je tapotais du plat de ma lame.
Les applaudissement de Felipé mirent fin à la confrontation.

Ce soir là, la Villa Gonzalves était bien silencieuse. Je partageais quelques tapas avec Felipé sans échanger le moindre mots. Il semblais soucieux.
Remarquant que je l’observais, il attaqua :
« Digame, je ne sais toujours pas si tu es un mâle ou une femelle ? »
Vexé, je me dirigeais vers l’antre de la cheminée, saisis un petit morceau de bois brûlé, et esquissa d’un geste vif une fine moustache de suie noire
au dessus de ma lèvre supérieure.
« Allons Salvador, ne prend pas la mouche ! » accompagnant la parole d’une grande tape amicale dans le dos.
Son attention fut porté sur un bruit provenant de la cuisine, me prenant par les épaules, il me demanda d’aller voir si Prune dormait bien.
Je fis un révérence puis m’exécuta.
Alors que j’atteignais la dernière marche de l’escalier, un grand fracas me fit me retourner.
Felipe gisait là dans une marre de sang. Mon regards croisa celui d’un des assassin.
Je bondis sur la porte de la chambre de Prune, l’attrapa par le bras avant de m’élancer par la fenêtre. Ma main libre cherchant une accroche trouva
la corde à linge voisine de Mme Lopez, qui céda sous le poids, mais permit au duo de se propulser de l’autre coté de la place et d’atterrir sans trop de mal
dans  un buisson.
Prune, maintenant pleinement réveillée, me regarda d’un air triste :«  il est mort c’est ça ? »
J’acquiesçais avec peine. Elle enchaîna : « Très bien, séparons nous. Bonne chance. »
Elle se leva et disparu dans les ombres.
Après un instant, je fis de même. Je trouvais refuge dans une roulotte et m’y cachais pour le reste de la nuit.
Au petit matin quand je me réveillais, la roulotte cahotait déjà sur un chemin. Je remarquais alors que j’étais au milieu d’un foutoir coloré de choses improbables.
Un petit rideau s’ouvrit alors à l’avant de la roulotte laissant apparaître le visage radieux d’un petit bonhomme :
« Réveillé ? Je me présente, Aldo Mancini ! Oui tu as bien entendu, LE Aldo Mancini de la troupe du grand Mancini ! Et toi mon grand, tu t’appelle comment ? »
Quelque chose dans la voix d’Aldo me rappelait Félipé, l’intonation peut-être… Et après une pareil nuit, j’étais prêt à prendre n’importe quelle main tendue…
«Mea culpa Senor, Salvador dela Villa Gonzalves por vous servir, ma présence ici est oun malentendu... »
Mais Aldo me coupa la parole :
« T’inquiète mon grand, ici on ne pose pas de questions ! »

Je trouvait ma place rapidement au sein de la troupe d’amuseurs publiques d’Aldo,
mon nom de scène ? Salvador le Magnifique ! Dieu du trapèze, Roi de la contorsion, et Prince du trampoline !

Les maisons marchandes d'Absolom Zh4t1p10
gueute
gueute
Maître cinquante
Maître cinquante

Messages : 1016
Date d'inscription : 31/01/2014
Age : 39
Localisation : SMDC

Revenir en haut Aller en bas

Les maisons marchandes d'Absolom Empty Re: Les maisons marchandes d'Absolom

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum