La Légion Celte

Forum du club éponyme de jeux de rôle et figurines de Morlaix
 
AccueilPortailCalendrierFAQMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les biens et le troc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
flyingbz
Maître
Maître
avatar

Messages : 348
Date d'inscription : 28/10/2013

MessageSujet: les biens et le troc   Lun 28 Nov - 15:19

Au Dernier Âge, les choses qui autrefois étaient précieuses (l’or, l’argent, les diamants, les rubis) ont perdu toute valeur. Au coeur des territoires affamés, où le commerce est très lourdement taxé, les artisans les plus habiles sont en voie de disparition, les maigres récoltes flétrissent dans les champs, et ce qui ne sert pas à se remplir la panse, qui ne peut pas être porté pour tenir chaud ou qui ne peut pas servir d’arme pour éloigner les ennemis n’a plus aucune valeur. Toute l’économie d’Eredane, un continent autrefois traversé par d’innombrables routes commerciales et qui accueillait des guildes d’artisans, des collectivités agricoles, des guildes de mineurs, et plus encore, a été complètement anéantie par la guerre contre Izrador. Cette économie a été réduite à quelques fermes destinées à la subsistance locale et à de petites maisons artisanales incapables de subvenir aux besoins de leur propre population. De ce fait, la plupart des races d’Eredane vivent maintenant d’économies féodales où le troc est le maître mot des échanges de biens et de services. Partout en Eredane, les humains, les nains et même les elfes, participent à des économies féodales au sein desquelles les fermiers doivent effectuer des récoltes suffisamment importantes pour faire vivre leur famille et pour qu’ils puissent échanger les surplus contre des objets artisanaux qu’ils sont incapables de produire eux-mêmes. Les fermiers comme les artisans doivent s’acquitter des taxes et autres tributs destinés à payer les soldats, les travaux municipaux et les dirigeants locaux qui protègent (ou asservissent) leur communauté.
À l’intérieur de telles économies, le troc est la forme de tractation commerciale la plus usuelle. Une certaine quantité de biens va pouvoir être échangée contre des biens d’un autre type, et les valeurs relatives de ces biens seront déterminées par ceux qui passent l’accord. Il n’y a pas de valeur standard, ni de listes de prix ou de valeurs d’échanges communes. Ce qu’une personne est prête à échanger pour acquérir tel ou tel produit, voilà ce qui mesure la valeur des choses. Le troc n’est pas utilisé uniquement pour les simples échanges de biens. En effet, les compétences spécifiques de certaines personnes peuvent s’échanger contre des biens ou d’autres services en retour. Le temps et les efforts que requièrent les services proposés sont laissés à l’appréciation des différents participants à la négociation. Des travailleurs inexpérimentés peuvent aussi troquer leur force de travail contre des biens et des services. Bien que les esclaves et les travailleurs à moindre frais fassent
partie de la vie en Eredane, une journée de travail peut suffire pour permettre à quelqu’un de ne pas mourir de faim. Pour certains, le troc fait partie d’un mode de vie ancestral : dans leur société libre et égalitaire, les elfes continuent de s’occuper des leurs. De même, les Dorns qui vendaient par le passé leurs récoltes en échange de services, n’utilisaient les pièces de monnaie que les rares fois où ils se rendaient sur un marché. Les besoins de la guerre et l’époque difficile ont insidieusement encouragé les gens des peuples libres comme des peuples envahis à exploiter les imbéciles et à tromper les
amis de manière à réaliser les échanges les plus avantageux.

Les unités de valeur

Dans les jeux du Système d20, les objets ont un prix en pièces d’or (po). Les personnages son censés acquérir et utiliser des po en fonction de certains taux, généralement en récupérant les armes de leurs ennemis, les pièces, les gemmes, les objets d’art et même les objets magiques qui, tous, peuvent être revendus. Dans Midnight, seuls les armes et les objets magiques ont de la valeur, ceux qui possèdent l’un ou l’autre sont considérés comme des criminels. Midnight utilise donc un système différent pour calculer la valeur des objets : les points de valeur (pdv). Les différentes cultures de Midnight se basent sur la valeur de la nourriture, qui est le premier bien de nécessité. La semaine de nourriture est devenue l’unité de valeur principale : 1 pdv est égal à une semaine de nourriture de base, nécessaire à la survie d’une personne, ce qui donne une valeur de base équivalente aux po. Cependant, la différence entre les pdv et les po vient du fait que les pdv sont sujets à des modificateurs, déterminés selon les régions dans lesquelles les personnages font des échanges.Midnight utilise le terme valeur quand il s’agit de calculer la valeur marchande et la disponibilité d’un objet.
Les objets très courants ont peu de valeur ; à l’inverse, les objets difficiles à trouver et les services dangereux ou rares ont beaucoup de valeur pour ceux qui les recherchent.

Les types de biens
Dans Midnight, tous les biens sont répartis en cinq catégories, et chacune d’entre elles a une valeur différente selon les régions :
Babioles : cette catégorie comprend les pièces, les gemmes, les bijoux et les objets d’art n’ayant aucune utilité pratique et donc ne valant rien.
Nourriture : cette catégorie comprend l’eau fraîche, le fourrage pour les animaux et tout ce qui permet à une famille de se sustenter. La viande est généralement échangée « sur place » afin de ne pas avoir à la transporter ou à la conserver.
Matières premières : le minerai, le bois, le chanvre, la laine, la fourrure et tout ce qui a besoin d’être traité avant de devenir un objet fini ou qui est un élément essentiel à la fabrication d’un produit fini. Les animaux de trait sont considérés comme des matières premières. La main d’oeuvre inexpérimentée bénéficie généralement du même multiplicateur que les matières premières dans les différentes régions du continent.
Produits finis : les outils en métal, les barils, les vêtements, les chariots ou les barques, les cordes, les objets en cuir et tous les objets qui demandent du travail, des compétences ou un équipement particulier pour leur confection.
On considère que les personnes élevées au cours du Dernier Âge ont appris les bases de la couture, de la gravure, de la construction et de la cuisine car elles en ont besoin pour survivre. De ce fait, le résultat de ce genre d’activités n’est pas considéré comme un produit fini. Cette catégorie comprend aussi les armures de cuir, de cuir clouté, l’armure de peau, ainsi que les armes courantes autres que les arbalètes, les masses et les fléaux de guerre. La main d’oeuvre expérimentée bénéficie généralement du même multiplicateur que les produits finis dans les différentes régions du continent.
Produits de contrebande : cette catégorie comprend des choses diverses et variées, toutes interdites par l’Ombre, notamment les armes, les armures, les fétiches, les livres et les parchemins. Les produits de contrebande incluent aussi les objets illégaux néanmoins utilisés par les légats, les orques et les collaborateurs, comme les montures entraînées pour la guerre ou les embarcations transportant plus d’une poignée de passagers.
Cette catégorie comprend aussi tous les objets magiques, bien qu’un objet ne pouvant être utilisé qu’une fois ou ne possédant plus que quelques charges n’ait pas forcément grande valeur. D’un
autre côté, les serviteurs de l’Ombre semblent être capables de détecter les objets magiques très facilement, ce qui signifie que la possession d’un tel objet magique peut coûter très cher !
Revenir en haut Aller en bas
 
les biens et le troc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le petit troc de WIllou
» Ca c'est du troc!
» [TROC] Stock Aventura.
» Commerce IRL de biens et services virtuels
» TROC AU CHEMIN VERT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Légion Celte :: Jeux :: Jeux de Rôle :: Donjons & Dragons :: Midnight-
Sauter vers: