La Légion Celte

Forum du club éponyme de jeux de rôle et figurines de Morlaix
 
AccueilPortailCalendrierFAQMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Exil - cité mystérieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LinksLeChat
Maître cinquante
Maître cinquante
avatar

Messages : 1470
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 37
Localisation : là où le vent me porte

MessageSujet: Exil - cité mystérieuse   Mar 5 Juin - 20:23

Exil - cité mystérieuse
_____________________________________________
introduction

Exil est une cité d’acier géante, bâtie sur les restes de l’antique nécropole cyclopéenne d’une race oubliée, abritant une civilisation humaine décadente. Plongée dans une nuit glaciale presque perpétuelle, battue par les vents, les pluies ou la neige, Exil est perdue au milieu d’un immense et insondable océan noir. C’est la seule cité bâtie sur la lune aquatique qui porte le même nom qu’elle, Exil…

Cette lune orbite autour de Forge, une planète au climat froid et hostile, chichement éclairée par un soleil en fin de vie. Forge n’est composée que d’un seul et vaste continent, une terre rude et glacée, morcelée en une multitude d’Etats, tous moins avancés technologiquement que la Cité Lunaire.

Les êtres humains se sont développés à la fois sur Forge et sur Exil, prenant naturellement la dénomination de forgiens et d’exiléens. Pour désigner les forgiens, les habitants d’Exil utilisent parfois le terme de Continentaux, d’une manière un rien péjorative.

1 - Un Résumé Hasardeux & Embrumé - Histoire de la Cité d'Exil
2 - Un monde d'acier et de brume
3 - Les Exiléens
4 - Exil et Forge

source: EXIL, ed. UbiK
chapitre de présentation

_________________
Certains peuples vouent un culte à l'argent au commerce, d'autres ne vivent que par la mécanique, d'autres encore se complaisent dans la conquête et la guerre. Croyez-moi, un marin au long cours aura l'occasion de voir bien des choses étranges au cours de ses voyages !
Hual Bouffeur d'Ecume


Dernière édition par LinksLeChat le Mar 5 Juin - 20:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
LinksLeChat
Maître cinquante
Maître cinquante
avatar

Messages : 1470
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 37
Localisation : là où le vent me porte

MessageSujet: Re: Exil - cité mystérieuse   Mar 5 Juin - 20:25

Un Résumé Hasardeux & Embrumé
- Histoire de la Cité d'Exil -

Il y a bien longtemps, les hommes furent arrachés brutalement à leur monde natal, dont le nom est depuis perdu dans les brumes de l’oubli. Ils furent déposés sur Forge par une antique et étrange race aujourd’hui disparue, que l’on ne connaît plus que sous le nom d’Anciens. Au faîte d’une technologie aujourd’hui oubliée, les Anciens étaient nomades et voyageaient de monde en monde, mais Forge semblait revêtir une importance particulière à leurs yeux. Lorsqu’ils prirent les humains comme esclaves, les Anciens étaient déjà une race sur le déclin.

Voyant leur nombre diminuer sans cesse, ils décidèrent de faire de la lune aquatique de Forge un sanctuaire, un gigantesque cimetière pour leurs disparus, un lieu de mémoire qui abriteraient l’ensemble de leurs connaissances. Une série d’îlots noirs et tranchants comme l’obsidienne furent utilisés pour bâtir des tombeaux cyclopéens et d’énormes palais destinés à abriter les corps momifiés des leurs.

Ce fut la raison de l’arrivée des esclaves humains sur Forge : bâtir ce gigantesque sanctuaire, grâce aux pierres arrachées au Continent. La lune sacrée devint ainsi à tout jamais pour les humains le symbole de leur arrachement à leur monde d’origine. Nul ne sait comment les Anciens avait baptisé leur sanctuaire, mais pour les humains, il devint Exil…

Sous la férule des Anciens, les humains prospérèrent, et cela malgré les difficiles conditions de vie sur Forge. Les Anciens n’étaient pas de mauvais maîtres. Une partie des humains vivaient sur Exil, afin d’assurer la construction et l’entretien des tombeaux et palais sanctuaires. Les autres humains, les forgiens, développèrent leur propre civilisation sous la férule des Anciens. Pour eux, la lune était un lieu interdit. Les Anciens eux-mêmes ne vivaient pas en Exil, mais dans leurs tours d’acier dressées sur le continent. Ils ne venaient en Exil qu’en pèlerinage, pour se recueillir au pied des gigantesques tombeaux de pierre. A l’époque, le lien était pourtant permanent : fichées en plein océan exiléen, les Portes d’Airain ouvraient un passage navigable vers les eaux de Forge.

Les Anciens ne purent vaincre leur dégénérescence. Peu à peu, leurs forces déclinant, ils abandonnèrent Forge aux humains, bravèrent leurs propres interdits et s’enfermèrent dans l’oubli de leurs palais morts sur Exil, auprès de leurs défunts. Privé de la technologie des Anciens, Forge sombra dans un âge sombre et barbare. Un jour, les Anciens fermèrent les Portes d’Airain.

Les humains d’Exil, coupés de leurs frères forgiens, survécurent pourtant. Bien naturellement, ils finirent par abattre leurs derniers maîtres et conclurent ainsi la lente agonie des Anciens. Sur les ruines des tombeaux cyclopéens naquit une nouvelle cité et une nouvelle civilisation, brillante et décadente à la fois. La cité d’Exil était née…

Arvil de Nessim,
aventurier et érudit

_________________
Certains peuples vouent un culte à l'argent au commerce, d'autres ne vivent que par la mécanique, d'autres encore se complaisent dans la conquête et la guerre. Croyez-moi, un marin au long cours aura l'occasion de voir bien des choses étranges au cours de ses voyages !
Hual Bouffeur d'Ecume


Dernière édition par LinksLeChat le Mar 5 Juin - 20:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
LinksLeChat
Maître cinquante
Maître cinquante
avatar

Messages : 1470
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 37
Localisation : là où le vent me porte

MessageSujet: Re: Exil - cité mystérieuse   Mar 5 Juin - 20:28

Un monde d'acier et de brume

Aujourd’hui, Exil est une monstrueuse cité de pierre et de métal. Elle a absorbé les anciens tombeaux, phagocyté les anciens palais. Elle est devenue un dédale de fer, une pieuvre d’acier qui s’enfonce bien au-dessous du niveau de l’Océan Noir…

Il est difficile de décrire cette cité sans se perdre dans ses détails : dans ses tréfonds mécanisés, Exil est une énorme machine incompréhensible, originellement bâtie par les Anciens pour assurer l’entretien de leurs palais mortuaires. De ces palais ensevelis, il reste aujourd’hui des traces : ils sont le fondement des palais des familles nobles, le socle des ruelles exiléennes, les fondations des immeubles bâtis par les ingénieurs. Des dédales inexplorés s’enfoncent encore au cœur de la cité, peut-être vers des secrets oubliés des Anciens.

Exil est aussi une cité grouillante d’activité, qui pulse en permanence… Plongée dans une nuit quasi perpétuelle et un brouillard impénétrable, elle est un amalgame inextricable de ruelles escarpées, de passerelles suspendues, de maçonneries étranges, de conduits d’entretien, de mystérieux labyrinthes, de machines absurdes et gigantesques, de temples fracassés et de constructions défiant l’imagination. Dans l’obscurité complice se glissent de sombres créatures. Le mystère y est permanent. Depuis les plus hautes flèches de la Cité Verticale jusqu’à ses bas fonds brumeux, des êtres rodent, des complots se trament, des vies se jouent et des secrets sont révélés…

Au sein d’Exil a grandi la théorie du Machinisme prônée par la caste des Ingénieurs civils qui automatisent et reconstruisent perpétuellement la Cité d’Acier, sur la base des incompréhensibles mécanismes légués par les Anciens. Exil est aussi le berceau des inquiétants Scientistes, étranges héritiers des techniques anciennes et explorateurs des voies interdites de la connaissance, maîtres des Portes d’Airain.

Exil a vu la naissance d’Administration, dédiée à la gestion de la Cité, qui devint une énorme machine bureaucratique autonome prompte à broyer ses habitants, à la tête d’un système d’information tentaculaire tenu par des intelligences mécaniques.

Enfin, Exil fut contrainte d’accueillir les Stalytes, d'énigmatiques étrangers, semble-t-il capables de manipuler le temps et l'espace, et qui poursuivent d’énigmatiques desseins sans sembler se soucier des humains...

source: EXIL, ed. UbiK
chapitre de présentation

_________________
Certains peuples vouent un culte à l'argent au commerce, d'autres ne vivent que par la mécanique, d'autres encore se complaisent dans la conquête et la guerre. Croyez-moi, un marin au long cours aura l'occasion de voir bien des choses étranges au cours de ses voyages !
Hual Bouffeur d'Ecume


Dernière édition par LinksLeChat le Mar 5 Juin - 20:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
LinksLeChat
Maître cinquante
Maître cinquante
avatar

Messages : 1470
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 37
Localisation : là où le vent me porte

MessageSujet: Re: Exil - cité mystérieuse   Mar 5 Juin - 20:30

Les Exiléens

Exil abrite une civilisation tout autant brillante que complexe, affublée d’un énorme sentiment de supériorité envers ses cousins forgiens qu’elle considère comme arriérés. Les exiléens sont un peuple aux normes sociales très codifiées et aux comportements complètement contradictoires. Hédonistes, ils se révèlent à la fois passionnés par l’art, la beauté et le savoir. Ils sont obsédés par le progrès, qu’ils vénèrent au plus haut point et dont les ingénieurs et les scientistes sont l’incarnation parfois effrayante. Pourtant avides de liberté et d’accomplissement personnel, ils ont développé unepassion pour la rectitude, l’organisation et l’ordre,qui se reflète dans la toute puissance
d’Administration.

Fiers de leur supériorité sur Forge, ils n’en sont pas moins terrifiés par les sombres secrets et les inexplicables créatures qui hantent les tréfonds de leur mémoire et de leur Cité, qu’ils n’ont jamais réellement réussi à percer à jour. D’une manière générale, les exiléens, inconsciemment, font tout pour nier les aspects déstabilisants de la vie dans la cité lunaire, et les mystères angoissants qui les entourent. Ce phénomène psychologique est appelé le Détachement.

De fait, les exiléens ne trouvent l’oubli de leur aliénation et de leurs interrogations que dans une constante fuite en avant. Les habitants de la cité lunaire sont obnubilés par la recherche effrénée de tous les plaisirs terrestres. Pour le forgien, la civilisation de la Cité d’Acier donne l’image d’une société décadente, tiraillée entre ses dogmes sociaux restrictifs et ses penchants autodestructeurs pour la débauche, le luxe et le pouvoir…

source: EXIL, ed. UbiK
chapitre de présentation

_________________
Certains peuples vouent un culte à l'argent au commerce, d'autres ne vivent que par la mécanique, d'autres encore se complaisent dans la conquête et la guerre. Croyez-moi, un marin au long cours aura l'occasion de voir bien des choses étranges au cours de ses voyages !
Hual Bouffeur d'Ecume


Dernière édition par LinksLeChat le Mar 5 Juin - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
LinksLeChat
Maître cinquante
Maître cinquante
avatar

Messages : 1470
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 37
Localisation : là où le vent me porte

MessageSujet: Re: Exil - cité mystérieuse   Mar 5 Juin - 20:31

Exil et Forge

Il y a 150 ans, les scientistes purent réouvrir les Portes d’Airain closes par les Anciens, ce qui leur donna une domination de fait sur la Cité d’Acier. Le choc fut énorme. Depuis cette époque, les liens avec Forge sont constants et complexes, le plus souvent au détriment des intérêts continentaux. Pour les exiléens, les continentaux sont des barbares amusants et exotiques mais dangereux, dont on craint qu'ils ne désirent un jour abattre la toute puissante cité lunaire. Exil appliqua donc avec véhémence une politique d’isolationnisme farouche, refusant toute ingérence dans les guerres incessantes qui déchirent le continent.

Du moins en apparence… Car en vérité, afin de préserver la suprématie exiléenne, on décida de tenir en laisse les bouillants continentaux. Secrètement, Exil intervint dans tous les états forgiens, excitant les rancœurs et les divisions, soutenant des dirigeants fantoches manipulés depuis la lune sanctuaire. 150 ans plus tard, Forge est toujours un monde morcelé, frappé par des guerres incessantes et fratricides.

Conservant jalousement ses progrès scientifiques, Exil ajouta à sa domination politique une suprématie du savoir, formant en son sein les élites continentales et imposant aux nations forgiennes ses conceptions et son mode de vie. Si le commerce a connu un essor sans frein, il servit en premier lieu les intérêts de la Cité d’Acier : les énormes établissements commerciaux exiléens, les Maisons de Change, prospérèrent comme jamais et mirent en coupe les richesses continentales. Certains barons exiléens n’hésitèrent pas à se tailler de véritables petits royaumes dans les campagnes encaissées de Forge.

Aux yeux des forgiens privés des progrès hérités des Anciens, Exil est une sorte d’aberration qui les regarde avec dédain et n’hésite pas à les exploiter. A la fois menace, modèle et phantasme, Exil possède une si attraction forte que nombre de forgiens s’embarquent tous les jours vers les Portes d’Airain, persuadés se de diriger vers une terre promise.

Arvil de Nessim,
aventurier et érudit
source: EXIL, ed. UbiK
chapitre de présentation

_________________
Certains peuples vouent un culte à l'argent au commerce, d'autres ne vivent que par la mécanique, d'autres encore se complaisent dans la conquête et la guerre. Croyez-moi, un marin au long cours aura l'occasion de voir bien des choses étranges au cours de ses voyages !
Hual Bouffeur d'Ecume
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Exil - cité mystérieuse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Exil - cité mystérieuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Image mystérieuse
» [TOPIKINUTIL] La statue mystérieuse
» Image mystérieuse
» sphère mystérieuse
» Mystérieuse Statue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Légion Celte :: Jeux :: Jeux de Rôle :: EXIL-
Sauter vers: